Stage enduits chaux sable

Les 12, 13 et 14 septembre, nous avons participé à un stage organisé par l'association Oxalis (  http://www.oxalis-asso.org Place du vieux bourg,73630 Le Châtelard). C'était une formation sur les enduits à la chaux, la réalisation de fausses pierres et d'une fresque.

Elle s'est déroulée sur le chantier du "Fournil des Éparis" à Viuz la Chiesaz, en Haute Savoie, dans le parc régional des Bauges.

Il s'agissait de faire l'enduit des façades, de fabriquer des fausses pierres pour les encadrements de deux fenêtres et d'une porte, de réaliser l'enseigne du fournil au dessus de la porte d'entrée et d'écrire une maxime sur un autre pan de mur. L'ampleur du chantier était importante et avait demandé une bonne préparation de la part des formateurs car la météo n'était pas favorable : le week-end s'annonçait pluvieux et il l'a été !

Deux formateurs encadraient cette formation : Martine Boulet et Marc Sage-Segard, tous deux artisans. Marc encadrait la partie enduits et Martine, la partie décoration.

Chaque jour, nous étions une dizaine de stagiaires venant de milieux différents ( architectes, décorateurs d'intérieur, paysagistes, propriétaires de maisons à restaurer et autoconstructeurs comme nous etc.) , avec des objectifs variés mais tous attentifs au développement durable et au respect de la planète Terre.

La mauvaise météo, particulièrement samedi, n'a découragé personne et tout le monde s'est mis au travail avec entrain et bonne humeur.

ce n'est pas un parasol mais un parapluie...chantier bien protégé

Le premier jour, nous nous sommes entraînés à manier la truelle, la taloche, la tyrolienne et le sablon. D'abord, à l'aide de la truelle puis de la tyrolienne nous avons posé le gobetis (couche d'accroche pour l'enduit) (cf photo de gauche).

Un peu plus tard, nous avons posé le corps d'enduit un peu à la truelle et beaucoup au sablon. Pour les non initiés, comme Isah, le sablon est une sorte de tyrolienne pneumatique qui s'installe au bout d'un compresseur et qui permet de projeter le mortier de chaux. Nous avons également appris à utiliser la règle pour lisser l'enduit.

Nous avons également appris à utiliser le mélange plâtre, sable et chaux pour fabriquer des formes en relief.C'est ainsi que nous avons fabriqué de superbes pains pour orner la façade: une couronne bordelaise autour d'un robinet à gauche de la porte d'entrée (cf photo du centre) et un bâtard de l'autre côté (cf photo de droite). Selon la même méthode, on a aussi commencé la réalisation des fausses pierres autour des fenêtres.

Le deuxième jour a été consacré à la 2ème couche d'enduit sur les façades (le corps d'enduit), à sa finition ( nous avons lissé à la règle et à la taloche) et surtout à la réalisation des fausses pierres. Nous avons aussi préparé la fresque : l'enseigne du fournil. Il s'est agit d'agrandir ( ça , ça a été fait au bureau de l'association ) et de reproduire toute l'enseigne grandeur nature sur du calque.

La technique plâtre et chaux est vraiment bluffante pour fabriquer des fausses pierres. On jurerait de vraies pierres vieillies et patinées par le temps.

 

Yves et Bernard se sont même amusés à reproduire une fenêtre très ancienne avec la pierre gravée ( d'époque bien sûr !)

Le troisième et dernier jour a été quasiment entièrement consacré à la partie décoration. Nous avons appris à faire un enduit de finition lisse. Nous l'avons posé à la place de l'enseigne et sur les deux bandes destinées à recevoir une frise pour l'une et une maxime pour l'autre. Ensuite, le calque a été correctement positionné sur l'enduit frais et nous avons gravé le dessin, tout simplement en appuyant à l'aide d'un crayon à mine dure.

Pendant ce temps, Paul, le propriétaire du fournil a rallumé le four et a cuit du pain. Il tenait à nous montrer une vraie couronne bordelaise et un vrai bâtard. Autant dire que ça sentait bon... et qu'à midi (enfin 15 h ce jour-là!)  nous avons mangé de savoureuses pizzas et une "époigne", spécialité locale.

Après-midi, la fresque, la frise et la maxime ont pris des couleurs. Tout le monde a saisi un pinceau et nous avons "colorié" ce qui avait été gravé dans l'enduit frais avec de l'eau de chaux teintée à l'aide de pigments. L'enduit frais absorbe l'eau et les pigments, le tout carbonate en même temps et les couleurs resistent très très longtemps. C'est la technique de l'enduit à fresco qu'utilisait déjà les Romains.

Sur l'autre façade, un autre groupe de décorateurs a peint la maxime "On n'hérite pas de la Terre de nos parents, on l'emprunte à nos enfants." en utilisant la même technique.

Voilà l'OEUVRE terminée. Nous étions tous fiers de notre travail et nous nous sommes quittés en emportant chacun un délicieux pain et en nous promettant de revenir voir les enduits et les décorations après démontage de l'échaffaudage et séchage. Nous sommes curieux de voir les couleurs réelles car elles s'éclaircissent avec le temps.

 L'enseigne finie !100-1954.jpg

 

 

 

 

 

Ce stage nous a été très profitable et nous avons appris plein de choses. Les formateurs étaient performants, l'accueil du propriétaire excellent et l'ambiance avec les autres stagiaires très conviviale et gaie. Nous avons passé un agréable séjour en Haute-Savoie, malgré le déluge du samedi.

Si vous passez à Viuz la Chiesaz, n'oubliez pas d'acheter du pain, du VRAI pain, il est exceptionnel !

 
Commentaires (7)

1. gérard 05/06/2009

BonjourIsah,
Je suis sur la Costa Brava où je restaure une vieille maison.J'ai besoin de réaliser de fausses pierres. Vous indiquez plâtre. S'agit-il de plâtre ordinaire ? les documentations dont je dispose sur ce type de travail de la chaux précisent tous chaux + plâtre gros. Or ce dernier est inconnu en Espagne et introuvable à Perpignan sauf à commander une palette. Merci d'avance pour votre aide. Cordialement

Gérard

2. Isah 03/04/2009

Le mélange pour faire les fausses pierres est : 3 - 2 - 1 : 3 volumes de sable, 2 volumes de plâtre, 1 volume de chaux aérienne.On peut ajouter des colorants, naturels de préférence, pour obtenir une teinte proche des pierres locales. Attention, il faut savoir que les mélanges avec de la chaux, s'éclaircissent beaucoup en séchant. Bonne rénovation et bon courage Laurent.

3. laurent 03/04/2009

Je rénove une maison de fin 1800 avec un agrandissement en biobrique de 49cm.
Serait-il possible de connaitre la composition de la texture pour créer de fausses pierres. Merci?

4. varlet 10/11/2008

Bonjour,

Si vous souhaitez quelques "mains" pour vos enduits se serai avec plaisir.
J'ai deja quelques chantiers a mon actif.La chapelle sur furieuse,Montholier, pour la realisation de la paille et terre paille.
Je suis peintre en batiment pour l'instant,surtout pour "l'alimentaire" et je cherche une entreprise qui soit specialisee dans l'application plutot de produits "element-terres". Mais tous les types d'enduits naturels me plaisent il faut que j'ai les mains dans la matière.
Ma proposition est d'ordre bénévole, histoire d'un coup de main sympa et dans le coin!
tenez moi au courant!
et bonne continuation a vous!
stephanie 06 06 73 23 07- 03 84 66 11 94- rue des fosses Arbois

5. big ben 07/11/2008

merci pour nos pauvres yeux fatigués, et merci de nous faire partager vos jolies expériences! C'est quand même autre chose qu'un clapier bouygue avec cloison en papier peint double face et un chauffage nucléaire...

6. isah 05/11/2008

Désolée pour le fond peu lisible, j'étais en train de modifier la mise en page du site. J'espère que la nouvelle formule convient mieux. Pour ce qui est du stage enduits chaux sable, nous l'avons fait car nous voulons utiliser cette technique sur les cloisons intérieures. À venir....

7. planconneau 04/11/2008

le fond du site bois rappelle bien le bois mais du coup les textes sont difficilements lisibles. merci de penser aux miopes.
éclaircir le fond ou trouver une autre couleur pour le texte???
Je n'ai pas compris le lien du stage enduit chaux au milieu : cette méthode a t' elle été utilisée sur votre maison??

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×